Facebook

 

OPAC Détail de noticeTorsepied / Ellen Potter
La famille Cherchemidi compte trois enfants. L’aîné, Otto, est le plus étrange : on ne se souvient pas de la dernière fois où il a prononcé un mot. Lucia, la cadette, à l’affût du moindre événement, a un sens aigu de l’enquête. Max, le benjamin, est plutôt sûr de lui et pense détenir LA vérité. L’histoire de Torsepied est racontée par l’un des trois… mais lequel ? Il faudra avancer un peu dans le récit pour le savoir.

Les enfants Cherchemidi vivent avec leur père dans une petite ville d’Angleterre, Petit-Corniflard. Leur mère a disparu depuis plusieurs années et ils ignorent ce qu’elle est devenue… ni même si elle est encore en vie. Leur père quant à lui mène une étrange carrière de portraitiste de souverains déchus. Son métier le contraint à voyager souvent et les enfants sont généralement confiés à une baby-sitter qu’ils n’apprécient guère. Jusqu’au jour où, suite à un malentendu, leur père est parti et leur baby-sitter indisponible. Les trois enfants décident de se rendre à Ronfleur-sur-Mer, une bourgade où vit une vieille tante qu’ils n’ont jamais rencontrée mais qui pourrait peut-être prendre soin d’eux.
Ils y découvrent une tante pas si vieille que ça, qui loge dans une sorte de château miniature près d’un vrai château dont le donjon renferme, selon la légende locale, le monstrueux fils de la famille Torsepied.

Il n’en faut pas plus à Otto, Lucia et Max pour se lancer dans une folle aventure, à la recherche de ce Torsepied qui après tout, pourrait bien exister. De fil en aiguille, c’est leur propre histoire qu’ils vont parvenir à démêler… et le mystère de leur mère disparue.

L’histoire est incroyablement bien ficelée, à la fois pleine de rebondissements, d’humour (les dialogues et la  voix off du narrateur sont très drôles), et d’émotion (la relation très forte entre les enfants est vraiment touchante, et le point de vue de chacun d’entre eux sur la disparition de leur mère est très émouvant). (Guilaine)