Facebook

 

OPAC Détail de noticeDe l'Irlande des années 1920 au Maine des années 2000, en passant par les plaines du Midwest meurtries par la Grande Dépression, Christina Baker Kline retrace la vie de deux orphelines pour peindre un épisode méconnu de l'histoire américaine.

Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour quelques-uns d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur ou de servitude. En 1929, Niamh est une petite Irlandaise, expatriée aux Etats-Unis avec sa famille, avant de devenir orpheline suite au décès de ces derniers dans un terrible incendie. Niamh va être choisie, embauchée comme main-d'oeuvre et maltraitée par sa famille d'adoption. En 2011, Molly, dix-sept ans, placée en famille d'accueil dans le Maine, doit effectuer des heures de travail d'intérêt général pour avoir volé un vieux livre dans une bibliothèque. Niamh (devenueVivian), âgée aujourd'hui de plus de quatre-vingt-dix ans, propose à Molly de l'aider à ranger son grenier pour s’acquitter de sa dette. Les objets entassés depuis des années dans les cartons ravivent les souvenirs de la vieille dame...


Le train des orphelins est un livre d’une incroyable humanité, la rencontre entre deux histoires, deux femmes, deux vies. Résilience, générosité et transmission sont au coeur de ce roman terriblement émouvant, inspiré à Christina Baker Kline par une surprenante histoire de famille.

C’est un très beau voyage, embarquez sans hésiter dans ce train !!!